Shivering Chimes

by The Hectic Dull Sound

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €0.50 EUR  or more

     

1.
2.
3.
4.
5.
08:36
6.
7.
05:28
8.

about

After too many downloadings, Bandcamp wants you to pay for our music. It's not ok for us. There's a link below if you want to have Shivering Chimes for free:
http://uploaded(dot)net/file/ct52dm5g
By the way, if you're a rich businessman we still accept your help and your money.

Robin Pitrey, guitar.
Jérôme Béquet, bass.
Quentin Houdebine, drums.
Camille Blanchemain, guitar, vocals.

-These shivers and chimes, without whom we would accomplish nothing, deserve our gratitude.

Written between 2009 & 2013. Recorded, mixed & mastered by Gaël Hallier from February 2013 to February 2014 at Le Petit Village Studio in Saint-Lô.
lepetitvillagestudio.com
www.facebook.com/lepetitvillagestudio

Graphic design by Camille Blanchemain.
camille(dot)blanchemain@gmail.com
www.behance.net/camilleblanchemain

"Pour maintenant. Je savais qu'il y aurait un maintenant plus tard."
G.Hallier, 2013.

credits

released February 10, 2014

tags

license

all rights reserved

about

The Hectic Dull Sound Caen, France

Screamo Post Rock from Caen, France.
With members from Burning Bright & Tromblon.

contact / help

Contact The Hectic Dull Sound

Streaming and
Download help

Track Name: Daddy Long Legs
Couchés sur le ventre de leurs rêves fractales comme tant d'allumettes qu'on brûle à en bâtir des châteaux. Une poignée de fèves pour leur arracher la fortune et ces pattes qu'on brise avant d'en entasser plus dans les wagons de la liberté forcée. Ils nous avaient promis le songe sur la bouche du Grand Horloger, des poussières de baïonnettes émoussées. Ça meurt chaque nuit dans les icebergs de tes paupières closes, ça crève d'éclore à chaque soleil et ça râle d'en oublier la raison.
Track Name: It Can't Hold a Candle to Maiden
Des échos de la selve entre les dents, joie oubliée d'un premier de cordée. La toile s'étire dans ses pas et l'Infernal l'enveloppe du tissu des majestés passées. Le feu qui chante suit la trace drapée d'un revenant cousu de fil blanc. Murmure d'une torche de chair qui crache et fume le phosphore. La Nuit l'éteint dans un bouillon.
Track Name: Pattern Recognition
Échoué dans le grondement des brumes suspendues. Le vertige trépidant qui crépite sous les planches. Cet élan prisé, tari dans la silice blanche et encore ce gouffre enduit d'errances. La coquille vide d'un grand mirage constellé, coulé au fond d'un lit de perles surannées. Tout s'évapore sous le fard de tes yeux. Fais léviter les cendres et dégrise ma nuque. Nos gorges glissent parmi les reflets d'argent. Les vapeurs fondent comme une frêle espérance sur la courbure seyante de ton manteau doré.
Track Name: Holopherne
C'était pas important, la parole du nulle part. Ils n'auraient pas compris ce vide de sens, tout ça rempli d'un grand rien. Un océan d'acouphènes, une sourde logorrhée. Ils étaient tous trop occupés à vivre pour se sentir exister. J'en aurais bien fait une minute de silence si on ne m'avait pas coupé la parole.
Track Name: Ouistreham Daybreak
À trop répandre les écueils tapissés de lointain jusqu'à perdre ses paumes en sommeil de plomb, on arbore les teintes du gris pâle, moucheté d'essence à faire tourner les têtes. À bout de bras, les cannes dressées, porte le fait des gestes comme un Tantale qu'on expose au jugement de la folie. Sous l'odeur alléchée des promesses de gloire clouées au pilori, livrées au pugilat engorgé, de la Grande Chimère il n'y a que neige aujourd'hui.
Track Name: Hippocampe
Papa est mort. Papa est mort. Papa est mort. Papa est mort. Papa est mort. Papa est mort.
Track Name: Your Mother's Almanac
Regarde ces corps élancés courber les os sous la Borée. Leur chant noyé par le souffle d'un maigre poumon. Une bûche humaine taillée dans l'ivresse et la marée, creusant l'écorce comme le Gui gras du déni. Piégé dans ce ventre froid, la bouche cousue d'écume. Hanté par le jour où on laissera filer les danseuses blêmes. Et on aura beau bâtir des ponts branlants au dessus de ces mers d'eaux troubles, au fond, le vide qui nous retient n'en finira jamais de boire ton éclat.